décembre 2019 - Législation

CSE : petit tuto pour les retardataires …

 

 

Le 28 octobre 2019 ; 50 % des entreprises de plus de 11 salariés n’avaient toujours pas organisé l’élection du Comité Sociaux et Économique (CSE).

 

Pour rappel le CSE a été créé par la réforme du code du travail de 2017 (NOR MTRT1724786R Ordonnance relative au renforcement de la négociation collective), les entreprises de plus de 11 salariés ont jusqu’au 31 décembre 2019 pour organiser les élections afin de désigner les salariés qui siégeront.

 

 

 

 

Pour les retardataires voici un petit rappel des points à retenir :

 

 

 

1/ Les conditions de mise en place du CSE :

 

Le CSE doit obligatoirement être mis en place dans TOUTES les entreprises de plus de 11 salariés (pendant 12 mois consécutifs).

Par exemple, si vous avez eu 11 salariés pendant 3 mois puis 2 personnes ont quitté votre entreprise, le décompte repart à zéro et vous n’êtes pas obligés de mettre en place le CSE.

 

AIDE-au-calcul-des-effectifs-ETP

 

2/ Impliquer vos salariés :

 

Même s’il n’y a qu’une seule liste, il est primordial de capter l’attention des employés pour qu’ils se sentent impliqués dans le processus de vote et qu’ils appréhendent les enjeux liés au CSE.

 

Organisez des réunions avec chaque équipe afin d’expliquer le fonctionnement du CSE ainsi que les élections.

 

 

3/ Répondre aux questions :

 

Soyez ouverts à la discussion ! Si des questions font surfaces, cela démontre un véritable intérêt de la part de vos salariés. Faites-en sorte d’y répondre pour que chacun se sente investi et que ceux qui le souhaitent se présentent.

 

 

4/ Faire voter les salariés :

 

Le vote ! Cela permet de donner de la légitimité aux membres élus, même lorsqu’il n’y a qu’une seule liste. N’hésitez pas à organiser un événement (même si vous êtes dans l’urgence) pour que ce soit un vrai moment convivial qui réunit l’ensemble de l’entreprise. Dans tous les cas, il est important de communiquer autour de ces élections pour que les enjeux soient bien compris.

 

 

5/ Se faire accompagner :

 

La présence d’un conseiller peut être indispensable pour être rassuré et savoir que tout est fait dans les règles d’un point de vue légal.

 

 

 

Si vous le souhaitez, nos conseillers sont là pour vous accompagner, n’hésitez pas à nous contacter.

En savoir plus
Comment j'ai changé de vie
novembre 2019 - Législation

Changer de vie n’a jamais été aussi simple !

Vous voulez changer de vie ! Vous avez un projet de formation/ reconversion ce qui suit va forcément vous intéresser….

 

 

À partir du 1er novembre 2019, un nouveau mécanisme permet aux salariés démissionnaires poursuivant un projet de reconversion professionnelle nécessitant le suivi d’une formation ou un projet de création ou de reprise d’une entreprise, dont le caractère réel et sérieux est reconnu, d’être indemnisés par l’assurance chômage. 

 

 

Les démissionnaires devront notamment :

 

  • Satisfaire à des conditions d’activités antérieures spécifiques : les salariés démissionnaires devront notamment justifier de 5 ans d’ancienneté au service de leur employeur ;
  • Et poursuivre un projet de reconversion professionnelle nécessitant le suivi d’une formation ou un projet de création ou de reprise d’une entreprise.

Ce projet devra nécessairement être réel et sérieux, et attesté par la commission paritaire interprofessionnelle régionale.

 

Le salarié devra, avant de démissionner, demander un conseil en évolution professionnelle pour établir son projet de reconversion.

 

Pendant son projet de reconversion, le salarié pourra bénéficier de l’allocation chômage s’il est bien inscrit comme demandeur d’emploi et s’il accomplit les démarches nécessaires pour mettre en œuvre son projet. La réalité des démarches effectuées sera contrôlée par Pôle emploi au plus tard 6 mois après l’ouverture des droits à l’allocation chômage.

 

La personne qui ne peut justifier, sans motif légitime, de la réalité de ces démarches sera radiée de la liste des demandeurs d’emploi.

 

Afin de vous accompagner dans votre projet de formation ou de reconversion les équipes de GP TRAINING et GP CONNECT vous proposent un service d’accompagnement spécifique afin de préparer votre projet avant de démissionner….

 

 

 

Pour nous contacter :        Cliquez  ICI 

 

Le site du ministère https://www.demission-reconversion.gouv.fr

En savoir plus
octobre 2019 - Equipe

GP Training, vers de nouveaux horizons 🚀

 

 

GP TRAINING à l’immense plaisir de vous présenter sa nouvelle activité, GP CONNECT.

 

 

En complément de nos offres de formations, à travers GP TRAINING, notre nouveau pôle a été créé pour répondre au premier sujet de préoccupation des entreprises aujourd’hui  : Le recrutement.

 

L’idée est née de notre volonté d’apporter aux entreprises un accompagnement sur – mesure dans la conduite de leur recrutement et l’évaluation de leurs collaborateurs (H/F).

Notre démarche est avant tout celle de partenaire en s’appuyant sur des valeurs humaines fortes.

 

Véritable professionnel du recrutement, GP CONNECT, vous apporte une prestation adaptée à chacun de vos besoins, et dans toutes les étapes de vos recrutements.

 

Afin de réussir pleinement cette nouvelle aventure, 2 consultantes, expertes dans leur domaine, à votre écoute pour vous guider dans vos projets :

 

 

Tiphaine 

Consultante RH 

tiphaine.pare-bonnel@gp-training.fr

 

 

Eliza

Assistante Sourcing / RH

eliza.cannarozzo@gp-training.fr

 

septembre 2019 - Recrutement

RECHERCHE COMMERCIAL (H/F)

Description du poste

 

Dans un contexte de croissance soutenue, nous recrutons un Commercial (H/F).

 

Rattaché au Gérant et en coordination étroite avec les responsables de pôles, vous assurez la promotion de nos offre globale de formation et de conseil auprès d’une clientèle sur le secteur Nord-Ouest.

 

Votre connaissance du marché de la formation et du tissu économique régional, doublée d’une prospection ciblée et méthodique, vous permet de développer efficacement votre secteur.

 

Ainsi, votre mission s’articule autour de deux axes principaux :

 

  • Au plan commercial : vous menez des actions d’identification des opportunités et de prospection ciblées auprès de prospects stratégiques et vous activez les leviers pertinents afin de conclure les nouvelles opportunités de business.

 

  • Au plan technique : en collaboration avec nos responsables de pôles, vous coordonnez la réponse aux consultations/appels d’offres offensifs : vous élaborez le cacher des charges du prospect, prenez une part active à la réalisation des études et au montage du dossier final, et formalisez la réponse dans son ensemble.

 

 

Profil du candidat recherché

 

Diplômé d’une formation commerciale de niveau minimum Bac+2, vous justifiez d’une expérience réussie développée dans la vente de prestations de services aux entreprises idéalement dans l’environnement industriel.

 

Doté d’un excellent relationnel, vous avez la volonté de valoriser votre tempérament de « chasseur » dans un environnement dynamique et porteur.

 

Tenace, persévérant, vous faites preuve de persuasion dans vos négociations ; votre capacité d’écoute et d’analyse, combinée à votre sens du service, vous permet de répondre efficacement aux cahiers de charges de vos prospects.

 

 

Vous êtes la personne qu’il nous faut ? Envoyez votre candidature à eliza.cannarozzo@gp-training.fr.

 

septembre 2019 - Législation

Le plan de développement des compétences

Le plan de développement des compétences regroupe l’ensemble des actions de formation mises en place par l’entreprise à partir d’une stratégie déterminée et de ses besoins pour faciliter et accompagner  l’évolution de ses salariés. Il remplace depuis le 1er janvier 2019 le plan de formation. 

 

 

Quel intérêt ?

 

Le plan de développement des compétences c’est l’opportunité pour l’entreprise de : 

 

  • Disposer des compétences nécessaires sur mesure pour faire face aux évolutions techniques et organisationnelles et rester compétitive 
  • Satisfaire à son obligation d’adapter les salariés à leur poste et à leur emploi 
  • Motiver les salariés et créer un climat social favorable

 

Pour le particulier, le plan de développement des compétences peut vous permettre de vous sentir plus à l’aise dans votre poste de travail, vous perfectionner et développer vos capacités à occuper un emploi.

 

 

Qui est concerné ?

 

Tous les salariés de l’entreprise, quelle que soit la forme de leur contrat de travail (CDD,CDI). Les salariés en contrat d’apprentissage et en contrat de professionnalisation peuvent également bénéficier d’une action au titre de plan dès lors que son objectif est distinct de celui visé par la formation prévue au contrat.

 

 

Qui prend l’initiative ?

 

Dans le cadre de son pouvoir de direction, c’est l’employeur qui choisit le programme des actions de formation à mener et les salariés concernés. toutefois, sa liberté est encadrée par trois obligations : 

 

  • Adapter les salariés à leur poste de travail 
  • Veiller à leur capacité à occuper un emploi
  • Assurer une formation à la sécurité 

 

Pour le particulier, vous pouvez demander à partir en formation dans le cadre du plan de développement des compétences. Profitez de l’entretien professionnel pour en parler ! 

 

 

Quel financement ?

 

L’employeur prend en charge :

 

  • Le coût de l’action
  • Le maintien de la rémunération
  • Les frais annexes (transport, hébergement et repas), le cas échéant

 

Pour le particulier, partir en formation dans le cadre du plan est assimilé à l’exécution d’une mission professionnelle, vous n’avez aucun frais à supporter.

En savoir plus
juillet 2019 - Législation

Retour sur vos droits à la formation

Questions / réponses

 

 

J’étais salarié avant le 31 décembre 2014 et il me reste peut-être des heures DIF. Que faire ?

 

Pas de panique ! Il vous reste jusqu’au 31 décembre 2020 pour utiliser vos heures DIF. Attention, après cette date, vous allez perdre définitivement ces heures donc c’est maintenant qu’il faut songer à les mobiliser pour une formation de votre choix dans le cadre de votre projet professionnel.

 

 

Qu’est-ce que le CPF ?

 

Depuis le 1er janvier 2019, le dispositif CPF n’est plus en heure mais en euros. Chaque salarié, ayant plus de 16 ans, cumule chaque année des droits à la formation, soit un montant de 500 euros par an et 800 euros pour les salariés peu qualifiés (niveau inférieur au CAP). Que vous ayez changé d’employeur, d’activité ou de métier, le CPF vous suit tout le long de votre carrière.

 

 

Comment connaître mon crédit d’heures ?

 

Pour cela, il faut vous connecter sur moncompteactivité.gouv.fr. Le compte activité est un compte personnel et sécurisé, il vous permet de consulter vos droits à formation professionnelle, de rechercher une formation ou un métier, de créer votre dossier de formation.

À noter : Pour vous inscrire, vous devez vous munir de votre numéro de sécurité sociale ainsi que d’une adresse courriel valide.

 

 

Quand bénéficier de mon crédit d’heures ?

 

L’activité salariée permet de créditer des heures sur le compte personnel de formation. L’alimentation du compte se fait annuellement. Pas de limite de temps pour utilisation contrairement au DIF. L’inscription des heures est effective l’année suivant l’activité salariée. Dès que des heures sont inscrites au compte personnel de formation, leur utilisation est possible, que la personne soit salariée ou à la recherche d’un emploi.

 

 

Qui peut se former ?

 

Depuis janvier 2015, le CPF peut être utilisé par :

 

  • Les jeunes à partir de 16 ans
  • Les salariés sous contrat de travail de droit privé, dont les salariés agricoles
  • Les personnes à la recherche d’un emploi, inscrites ou non à Pôle emploi
  • Les personnes accueillies dans un établissement et service et d’aide par le travail (Esat).
  • Les fonctionnaires

Toute personne accompagnée dans un projet d’orientation ou d’insertion professionnelle est aussi concernée par le compte personnel de formation.

 

 

Je peux cumuler mes heures de DIF et à la fois mes heures CPF ?

 

Si vous avez cumulé des heures de DIF et de CPF, vous pouvez utiliser les deux dispositifs pour financer la même formation. Vos heures de DIF et de CPF seront reconverties en euros (soit 15€ l’heure de formation).

 

 

Puis-je céder mes droits DIF / CPF ?

 

Vos droits DIF et/ou CPF sont personnels. Vous ne pouvez pas les céder à un tiers.

 

 

 

Pour tout renseignement complémentaire n’hésitez pas à nous contacter au 02 31 94 56 30 ou par mail à contact@gp-training.fr.

En savoir plus
Formation sur la Prévention des Risques liés à l’Activité Physique
juin 2019 - Prévention - Sécurité

PRAP – IBC

Une formation à la loupe …

 

 

UNE FORMATION PRAP IBC, C’EST QUOI ?

 

 

Prévention des Risques liés à l’Activité Physique option Industrie – Bâtiment et Commerce

C’est une formation qui s’adresse principalement aux salariés qui ont dans leur activité une part importante de travail physique qui peut nuire à leur santé (lombalgies, affections ou lésions articulaires…) ou entraîner des efforts inutiles ou excessifs.

La formation à la prévention des risques liés à l’activité physique, PRAP, permet au salarié d’être acteur de sa propre prévention mais aussi de devenir acteur de la prévention de son entreprise.

 

 

 

POURQUOI ETRE  « acteur PRAP » ?

 

Cette formation PRAP a pour objectif de permettre au salarié de participer à l’amélioration de ses conditions de travail de manière à réduire les risques d’accidents du travail ou de maladies professionnelles. Elle implique de par sa nature un engagement de l’encadrement ou de l’employeur dans cette démarche de prévention, car elle peut conduire à des modifications organisationnelles, techniques ou humaines dans l’entreprise.

 

 

 

LA FORMATION

 

La formation PRAP IBC est ouverte à tout salarié concerné par la prévention des risques liés à l’activité physique des secteurs industrie, bâtiment et commerce (filière PRAP IBC).

 

Elle se décompose en plusieurs modules :

 

Se situer en tant qu’acteur de prévention dans son entreprise ou établissement

Observer et analyser sa situation de travail

Participer à la maîtrise du risque dans son entreprise ou établissement

 

Un certificat « Acteur PRAP IBC » sera délivré au candidat ayant participé à l’ensemble de la formation et ayant satisfait aux tests pédagogiques.

Les compétences PRAP doivent être évaluées et actualisées tous les 2 ans lors d’une session

MAC (recyclage).

 

 

 

 

CPF n° 237086

 

 

 Vous êtes intéressé(e) ?

Ça tombe bien, notre centre propose la formation PRAP – IBC ! 

Zoom sur les OPCO
mai 2019 - Législation

Liste des 11 OPCO retenus

 

 

 

Le 1er avril 2019, onze opérateurs de compétences (OCPO), chargés d’accompagner la formation professionnelle, ont été agréés. Ils remplacent les anciens organismes paritaires collecteurs agréées (OPCA).

Sur les treize dossiers d’agrément déposés fin décembre, le ministère du Travail a conservé onze propositions, en concertation avec les partenaires sociaux, et conformément aux préconisations du rapport Marx-Bagorski.

 

 

 

De 20 à 11 OPCO : 

 

 

  • Opco Commerce (vente, négoce, commerce de détail, commerce de gros) ;

 

 

  • Atlas (assurances, banques, finances) ;

 

 

  • Santé (hospitalisation, établissements médico-sociaux) ;

 

 

  • Afdas (presse, édition, cinéma, casino, musique, spectacle vivant, sport, tourisme, radio, audiovisuel, télécommunication) ;

 

 

  • Cohésion sociale (centres socio-culturels, animation, insertion, Pôle emploi, régie de quartier, HLM);

 

 

  • Entreprises de proximité (artisanat, professions libérales) ;

 

 

  • Entreprises et salariés des services à forte intensité de main-d’œuvre (chaînes de restaurants, portage salariale, enseignement privé, restauration rapide, activité du déchet, travail intérimaire) ;

 

 

  • OCAPIAT (entreprises et exploitations agricoles, acteurs du territoire et entreprises du secteur alimentaire) ;

 

 

  • OPCO 2i (industrie, métallurgie, textile) ;

 

 

  • Construction (bâtiment, travaux publics) ;

 

 

  • Mobilité (ferroviaire, maritime, automobile, transport de voyageur, tourisme).

 

 

 

 

 

Formation pour débutant à l'anglais professionnel
avril 2019 - Langues

Zoom sur un formateur

Rohan - Formatrice anglais professionnel

 

 

PRESENTATION

 

 

Qui êtes-vous et d’où venez-vous ?

Je m’appelle Rohan et je viens d’Ecosse.

 

Comment êtes-vous devenue formatrice ?

J’ai fait des études en langues en Ecosse dans le but de devenir professeur de Français. Dans le cadre de mes études, je suis allée un an en France. J’ai eu l’opportunité de travailler pour un centre de formation sur Paris, ce qui m’a permis de devenir ce que je suis aujourd’hui : formatrice en anglais professionnel.

 

Pourquoi vous vous êtes dirigée vers ce type de métier ?

Avoir l’opportunité de s’adresser à un public adulte me permet d’aborder des sujets et thèmes variés et d’avoir un public attentif.

 

Depuis combien de temps exercezvous ce métier  ?

Je fais ce métier depuis 14 ans. J’ai débuté en 2001 sur Paris pendant 10 ans, ensuite pendant quelques années j’ai élevé mes enfants et depuis 2016 je suis formatrice sur Caen.

 

Selon vous, en quoi consiste votre métier ?

Mon métier consiste à aider les gens : je leur donne l’occasion de pouvoir s’améliorer en anglais.

 

Que vous apporte votre métier ?

Voir des stagiaires qui étaient au départ réticents et finissent par aimer parler cette langue, est très satisfaisant.

 

 

 

DÉROULEMENT D’UNE FORMATION

 

 

Vous vous adressez à quel public ? 

Généralement il s’agit de l’anglais des affaires en entreprise. Je forme des groupes de 4 à 5 personnes maximum pour donner du temps à chacun.

 

Quelles sont vos méthodes pédagogiques ?

Ces derniers temps, j’exerce pratiquement qu’à l’oral car les apprenants « décrochent » facilement à l’écrit. Je mets en place différentes techniques d’apprentissage : des discussions, podcasts, vidéos, articles, questions, révisions etc… Mes méthodes dépendent du niveau et des métiers de chacun.

 

Comment arrivez-vous à faire participer activement vos stagiaires ?

Ma première approche est de cibler la personnalité de chacun : ceux qui parlent beaucoup et ceux qui parlent pas du tout. Je pose beaucoup de questions à tout le monde et surtout aux apprenants qui ont peur de parler à l’oral. Je ne laisse jamais personne dans son coin. Ma deuxième approche est de les faire travailler en équipe. C’est une pratique qui leur permet d’avoir plus d’assurance.

 

Votre pédagogie diffère en fonction du niveau de vos stagiaires ?  

Je m’adapte selon le profil du stagiaire. Je ne vais pas proposer un cours de couture à du personnel en ressources humaines. Selon le besoin des stagiaires, il m’arrive de faire des cours individuels. C’est une formation très ciblée et intense mais les stagiaires les préfèrent car c’est plus efficace. Personnellement, je trouve que c’est une bonne méthode d’apprentissage. 

 

L’étude de la grammaire ainsi que du vocabulaire change selon le profil du stagiaire  ?

En effet, je change selon le profil des apprenants. Pour ceux qui ont un niveau faible je vais leur proposer un vocabulaire plus général et pour ceux qui ont plus de facilité je vais leur proposer du vocabulaire plus poussé. Je m’adapte également suivant leur secteur d’activité.

 

Comment évaluez-vous vos stagiaires ? 

Dans le cadre d’une formation dont le but est d’acquérir le BULATS, je vais leur faire des examens blancs, sinon j’atteste que les objectifs ont été acquis tant à l’oral qu’à l’écrit.

 

En amont, faites-vous des tests pour évaluer le niveau des candidats ?

C’est obligatoire pour constituer des groupes homogènes. Ces tests me permettent d’évaluer leur capacité afin de mieux préparer en amont la formation.

 

Après une formation, vos stagiaires en ressortent plus confiants, que ressentez-vous ?

J’ai de très bon retour de stagiaires très contents car ils sont plus à l’aise pour s’exprimer dans leur cadre professionnel. En tant que formatrice, pouvoir enlever cette barrière de la langue c’est « hyper sympa ».

 

Pour conclure cette interview : avez-vous une anecdote en tête à nous raconter ?

Un de mes apprenants devait faire une présentation de son entreprise et de son métier à l’étranger. Il était très stressé car il ne maîtrisait pas l’anglais. Il a travaillé dur et s’est entraîné sans relâche. Lors de son vol, très angoissé, il a écouté en boucle des enregistrements vocaux en anglais. Grâce à son travail et à sa persévérance, sa présentation s’est merveilleusement bien déroulée. Un de ses collègues a pu filmer la séquence : il avait de quoi être fier de lui car ce fut une prestation extrêmement positive. 

 

 

 

Rohan, Formatrice Anglais Professionnel

Interviewée

 

Eliza, Assistante de Formation

Intervieweur

 

 

 

 

 

 

Vous êtes intéressé(e) ?

Ça tombe bien, notre centre propose des formations en anglais professionnel  !

En savoir plus